Le Shiatsu

 » Prendre soin de son corps, c’est se réconcilier avec toutes les parts  de Soi « 

Le Shiatsu est une méthode de relaxation corporelle japonaise (inspirée de la médecine chinoise et d’acupuncture). C’est également une approche d’aide à la personne et de bien-être s’inscrivant dans le domaine de la prévention. Le Shiatsu est considéré comme une thérapie complémentaire.

Littéralement SHIATSU signifie pressions (atsu) des doigts (shi)

Plus concrètement, le Shiatsu est une discipline manuelle de régulation des énergies pratiquée depuis des millénaires en Extrême Orient, qui consiste en des étirements et des pressions sur l’ensemble du corps, le plus souvent avec les doigts, plus particulièrement les pouces et les paumes.

Le Shiatsu s’adresse à tous ceux, quel que soit leur âge, désirant maintenir ou développer un niveau optimal de bien-être, physique, psychique et émotionnel. En cas de pathologie, un avis du corps médical doit être demandé.

Il agit sur le psycho-corporel, émotionnel et l’énergétique.

Quand recevoir une séance ? Dans quels cas ?

  • Période de stress
  • Souffrant de dépression
  • Sujet aux angoisses
  • Présentant des déséquilibres fonctionnels
  • Souffrant de douleurs ponctuelles/chroniques
  • Vivant des perturbations émotionnelles…
  • Dans un esprit de garder son corps en santé, le shiatsu a des vertus préventive ( préserver son équilibre interne)

Le Shiatsu vous accompagne pour :

  • Comprendre pourquoi vous vivez ses difficultés
  • Se détendre et se ressourcer
  • Soulager
  • Apaiser les blessures du passé
  • Mieux vous connaître…

Déontologie et éthique

Le Shiatsu et la législation : Ni médecine au sens occidental du terme, ni massage, ni idéologie, c’est un art s’inscrivant prioritairement dans le domaine de la prévention, et du bien-être. Il ne remplace en aucun cas un acte ou un traitement médical.

Un bref sur les origines…

Selon la tradition, l’Inde aurait été le berceau de toutes les disciplines corporelles de bien-être. Enseignées par des moines bouddhistes, ces techniques se propagèrent d’un côté vers la Birmanie, le Cambodge, le Laos et la Thaïlande, de l’autre vers la Chine où elles se modifièrent sous l’influence conjuguée du Taoïsme et du Confucianisme.

Le Shiatsu (pression des doigts) s’inscrit dans la filière particulièrement riche des techniques manuelles pratiquées depuis des millénaires en Extrême Orient, mais son histoire est récente et le lieu précis de sa naissance est le Japon.

Le shiatsu est reconnu au Japon depuis 1955 comme médecine officielle. En Europe, il est considéré comme une « Médecine non Conventionnelle digne d’intérêt » (rapport Lannoye/Collins, ratifié par le Parlement Européen du 29 mai 1997).